Les indicateurs de performance d’une campagne d’e-mailing

Les indicateurs de performance d’une campagne d’e-mailing
Pour savoir si votre campagne d’e-mailing est performante, il faut en analyser les données statistiques. (Oui, on sait c'est beaucoup moins fun) Mais, les campagnes d’emailing ont des indicateurs de performances bien particuliers. C’est en analysant ces indicateurs que vous pourrez optimiser vos campagnes afin d’avoir encore plus d’impact. 

Le taux d’ouverture

Le taux d'ouverture ? Il vous indique le nombre de personnes ayant ouvert votre mail par rapport au nombre d'emails envoyés. Ce taux se calcule en pourcentage. Si votre taux d’ouverture est bas, cela peut être dû à plusieurs choses. Tout d’abord, pensez à revoir votre public cible, vous ne vous adressez peut-être pas aux bonnes personnes. Ensuite, sachez que ce qui pousse une personne à ouvrir un mail c’est avant tout l’objet et le pré-header de celui-ci. Vous devez donc impérativement soigner méticuleusement ces deux éléments. Petit plus, vous pouvez également personnaliser l’objet de votre mail. D’après de nombreuses études, les mails personnalisés ont un plus grand taux d’ouverture.

Le taux de clic

Cet indicateur permet de définir le pourcentage d’individus ayant cliqué sur au moins un lien dans votre mail par rapport au nombre de personnes qui ont reçu le message. Cet indicateur vous permet de savoir quels sont les éléments de votre mail qui ont suscité l’intérêt de vos lecteurs. Si votre taux de clic est bas, veillez également à vérifier si vous vous adressez à la bonne cible. De plus, pour optimiser le taux de clic vous devez soigner vos call-to-action et le design de vos mails. Ces deux éléments ont un impact direct sur votre taux de clic.

Le taux de désinscription

Le taux de désinscription fait référence au nombre de personnes qui se désabonnent de vos mails par rapport au nombre d’emails délivrés. Lorsque cela arrive, cela signifie que vous avez perdu un abonné, vous devez donc réagir. Si votre taux de désinscription est élevé, posez vous des questions pour essayer de comprendre d’où cela peut venir. Généralement, cela est dû à une mauvaise segmentation. Cela peut également arriver si vous envoyer vos emails à une fréquence trop soutenue.

Le taux de rebond

L’indicateur de taux de rebond permet de définir le nombre d’emails qui n'a pas été réceptionné par rapport au nombre d’emails envoyés. Plus simplement, ce sont tous les mails qui ne sont jamais arrivés à destination. Le taux de rebond se divise en deux catégories : le soft bounce et le hard bounce
  • Soft bounce
Cela signifie que l’adresse mail est temporairement indisponible. En général cela arrive lorsque la boîte de réception est pleine.
  • Hard bounce
Le hard bounce signifie que l’adresse mail n’existe pas ou qu’elle contient une erreur. Cela renvoi donc aux fautes de frappe ou aux fausses adresses. Pour palier à un taux de rebond trop élevé, vous devez mettre régulièrement à jour votre base de données. Vous pouvez également mettre en place un système de double opt-in. C’est-à-dire, une double confirmation d’inscription à votre e-mailing.

Le taux de conversion

Cet indicateur est très intéressant car il nous renseigne sur le nombre d’individus ayant effectué une action concrète (achat, réservation, inscription, etc.) par rapport au nombre total de destinataires. Ainsi, cela permet de mesure l’efficacité d’une campagne et donc le retour sur investissement de votre campagne emailing. Pour améliorer votre taux de conversion, vous pouvez segmenter votre public cible. Maintenant, vous connaissez tous les indicateurs sur lesquels vous devez vous concentrer. Toutefois, pour optimiser vos campagnes, ne négligez pas l’A/B testing. Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est l’A/B testing, voilà une petite session de rattrapage, juste pout vous ! Cela fait tout simplement appel à une technique permettant de comparer deux versions d’un même contenu. Par exemple, vous souhaitez améliorer votre taux de clics mais vous hésitez entre deux design différents. Afin de déterminer le design qui aura le plus d’impact sur vos abonnés vous devez tout simplement diviser votre base de données en deux. Vous envoyez la version A de votre mail à la première partie de votre base de données et la version B à la seconde partie. Ensuite, vous analyser vos statistiques (encooooore) afin de savoir quel design choisir. Lire aussi : 10 astuces pour optimiser votre campagne d'e-mailing

Pour tous renseignements, contactez-nous

Contactez-nous

Partager